Idées reçues sur la schizophrénie Le cannabis a des effets délétères

Pour certains, le cannabis est une drogue dure qu'il faut arrêter de banaliser, de légitimer. Pour d'autres, ça n'est qu'une drogue récréative qu'il faut arrêter de diaboliser. "Loin d'être aussi inoffensif comme on peut l'entendre, le cannabis favorise fortement l'émergence de la maladie chez des personnalités fragiles et plus particulièrement les hallucinations verbales. Cela est connu depuis 1845", précise le professeur Franck.
Fumer du cannabis ne rend pas nécessairement schizophrène mais peut faire basculer les personnes à risques (facteurs biologiques, environnementaux, personnalités fragiles) dans la maladie.

Ainsi, il est très important d'éloigner le plus possible les jeunes du cannabis et de bien insister sur ses effets délétères. Inutile de dramatiser, mais il ne faut surtout pas banaliser cette drogue, au contraire. Il est nécessaire de bien faire comprendre, d'une manière pédagogique, que le cannabis est une vraie drogue, avec des risques réels de dépendance et des risques graves pour la santé. "Il est très important selon moi de bien insister sur l'effet délétère du cannabis sur les jeunes, il ne faut pas prendre cela à la légère.", insiste le Pr Franck.

Sommaire