Faut-il faire confiance à l'hypnothérapie ? Les règles d'or de la consultation en hypnothérapie

n'hésitez pas à poser des questions lors de la prise de rendez-vous, pour vous
N'hésitez pas à poser des questions lors de la prise de rendez-vous, pour vous assurer, notamment, que ce praticien a suivi une formation sérieuse. ©  falcn - Fotolia.com

1/ Faites des recherches sur Internet ou dans les organismes spécialisés, consultez un annuaire des thérapeutes ou faites appel au bouche à oreille pour trouver un praticien. Essayez de "croiser vos sources" pour vérifier la bonne réputation de la personne.

2/ Au téléphone, lorsque vous prenez rendez-vous, n'oubliez pas de lui demander quels sont ses diplômes. Choisissez de préférence quelqu'un qui possède, outre la formation fiable en hypnose médicale, un diplôme de psychologie ou de médecine. Ce sont là des gages de sérieux.

3/ Vérifiez également s'il appartient à une association de professionnels et, si tel est le cas, si cette association possède un code de déontologie.

4/ Comme pour tous les psys d'une manière générale, fiez-vous à votre premier contact avec l'hypnothérapeute. Le courant doit passer entre vous deux, sinon ce n'est pas la peine de continuer, cela ne viendra jamais. Il ne s'agit pas là d'une question de compétences mais tout simplement d'atomes crochus. Vous n'y pouvez rien et lui non plus.

5/ Fuyez le praticien qui vous fait des fausses promesses du type "Je vais vous guérir en 5 séances". D'abord, parce que l'hypnothérapie ne guérit pas, ensuite parce qu'elle ne fonctionne pas à tous les coups et enfin, parce qu'il n'est pas devin et ne peut donc pas plus que vous prédire ce qui va se passer.

6/ Echappez-vous également du cabinet d'un thérapeute qui vous donnerait des ordres. "Faites-ceci", "Arrêtez cela"... Cela fait bien longtemps que l'hypnose ne se pratique plus de cette façon. Le thérapeute ne doit pas se poser en grand ponte face à vous mais doit plutôt vous écouter et tenter de répondre le mieux possible à votre besoin.

Sommaire