Détecter et comprendre l'anorexie Le médecin de l'anorexique établit une relation de confiance

Pas toujours aisé non plus pour le médecin de composer avec une patiente anorexique. Son rôle premier consiste à la faire regrossir afin d'écarter tout danger pour sa santé. Mais pour y parvenir, il est souvent contraint de se transformer en fin psychologue.

Comment inciter quelqu'un qui ne parvient même plus à avoir faim à reprendre du poids, alors que son corps le satisfait tel quel ? Deux cas de figure, selon le Dr Senninger.

 "Lorsque la personne est adulte, c'est très difficile de lui faire entendre raison. C'est d'ailleurs pourquoi le taux de guérison est moins important pour les non-adolescents. L'anorexie devient souvent chronique." Le rôle du médecin peut alors se borner à lui suggérer des traitements à base de compléments alimentaires ou un minimum d'alimentation, pour qu'il n'y ait pas de perte de poids, à défaut d'en gagner.

le médecin doit établir une relation de confiance avec la personne anorexique.
Le médecin doit établir une relation de confiance avec la personne anorexique. © Kurhan - Fotolia.com

 "Chez l'adolescente, la solution du chantage, même si elle est bien sûr discutable, fonctionne souvent assez bien", remarque Franck Senninger. Ainsi, il n'est pas rare que le médecin "menace" la jeune fille de la faire hospitaliser si elle ne reprend pas un peu de poids. Plus tard, le chantage est également souvent utilisé pendant l'hospitalisation : une télé dans la chambre pour quelques grammes de gagnés, etc.

 Parallèlement, le médecin doit tout de même essayer d'établir une relation de confiance avec sa patiente, la rassurer. Ce qui peut être particulièrement difficile lorsque, par ailleurs, on a été contraint d'employer la manière forte (le chantage) pour l'obliger à se nourrir.

Nous l'avons déjà évoqué : la personne anorexique est souvent passée maître dans l'art du mensonge. Elle le pratique donc aisément devant le médecin, qui doit redoubler de vigilance. Elle peut par exemple boire trois litres d'eau juste avant la consultation, afin de peser plus lourd sur la balance.

Sommaire