Ces maladies causées par l'alcool Un rôle important dans la survenue des cancers

Intuitivement, on comprend que l'alcool puisse jouer un rôle sur les cancers des voies digestives. Mais il est difficile de soupçonner, au premier abord, que l'alcool ait un rôle à jouer dans d'autres types de cancers. Et pourtant... "Pour plusieurs cancers, le lien avec l'alcool est assez formel", relève le Dr Batel, alcoologue.

L'alcool joue également un rôle néfaste dans le développement du cancer du sein. Et ce même pour une consommation minimale d'alcool.

 Ainsi, le cancer du poumon n'est pas uniquement lié au tabagisme. Plusieurs études ont démontré que le risque de cancer augmentait également chez les non-fumeurs, dès 15 grammes d'alcool par jour (soit un verre et demi). En outre, une consommation excessive d'alcool (au-delà de 5 verres par jour), semble induire un mauvais pronostic dans le traitement de ce type de cancer.

 L'alcool joue également un rôle néfaste dans le développement du cancer du sein. Et ce même pour une consommation minimale d'alcool. Dès le premier verre, le risque augmente de 10 % de façon linéaire. Difficile de faire le lien ? En fait, certains mécanismes biologiques agissent pareillement pour endommager tout l'organisme : lorsqu'il est ingéré, l'alcool se trouve transformé en acétaldéhyde, une substance connue comme cancérogène. Il semble en outre que l'alcool induise une perturbation des régulations hormonales, qui pourraient expliquer son influence sur le cancer du sein.

 Le risque de cancer de la prostate pourrait augmenter à partir d'une consommation journalière supérieure à 3 verres.

 L'alcool pourrait également jouer un rôle dans les cancers de l'estomac, du pancréas, du colon et du rectum, mais sans aucune certitude pour l'instant. Les résultats sont controversés.

 Sans oublier évidemment les cancers intimement et directement liés à la surconsommation d'alcool : voies aéro-digestives supérieures, foie... 

 

Sommaire