Ces maladies causées par l'alcool Système cardiovasculaire : une autre victime de l'alcool

Le lien semble moins évident que pour la sphère digestive et pourtant, les conséquences de l'alcoolisme sur le système cardio-vasculaire peuvent être graves.

plus on boit, plus l'hypertension augmente.
Plus on boit, plus l'hypertension augmente. © JPC-PROD - Fotolia.com

 Il existe une corrélation directe et formelle entre la quantité d'alcool consommé et la tension artérielle, qui augmente proportionnellement. Deux théories peuvent expliquer cet état de fait : l'alcool entraîne une rigidification importante des artères et des vaisseaux : pour passer, le sang doit donc être envoyé avec plus de force. En outre, l'apport hydrique engendré par l'ingestion de boissons alcoolisées pourrait lui aussi augmenter la pression sur les parois des artères. Enfin, l'alcool est souvent associé au tabac et au surpoids, deux facteurs identifiés d'hypertension. Les trois éléments cumulés peuvent donc être explosifs.

 Quant à l'infarctus du myocarde, des chercheurs ont démontré que le risque augmentait au-delà de 4 verres d'alcool par jour.

 Le risque d'accident vasculaire cérébral se trouve également augmenté par la consommation d'alcool, en dehors de toutes autres considérations telles que l'hypertension ou le diabète pouvant être provoqués par l'alcoolo-dépendance. C'est à la fois le cas pour une consommation régulière mais aussi lors des ivresses occasionnelles. Le risque de mort subite se trouve alors également augmenté, "sans que l'on sache encore précisément pourquoi", explique Philippe Batel.

 La consommation d'alcool peut également provoquer des troubles du rythme cardiaque, lors de consommations excessives ou chez les patients dépendants. Ces derniers peuvent également être victimes de cardiomyopathie alcoolique : le cœur augmente de volume d'une façon anormale, le malade ressent des douleurs dans la poitrine, des palpitations, une grande fatigue. Il est victime de toux nocturnes et peut avoir du mal à respirer.

 

 

Sommaire