Ce qu'il faut savoir pour éviter le burn-out Comment éviter d'en arriver là ?

Heureusement, il est tout à fait possible de prévenir cet épuisement professionnel, pour peu qu'on sache s'écouter et prendre les décisions qui s'imposent.

 La première mesure consiste à se renseigner sur le phénomène du burn-out et ses symptômes. Ne dit-on pas qu'un homme averti en vaut deux ?

 Essayez également de déterminer si vous travaillez dans un environnement propice au burn-out. Regardez vos collègues. Sont-ils stressés ? Se plaignent-ils d'un trop-plein de travail ? Si oui, il y a des chances pour que votre situation ne soit pas beaucoup plus brillante. Vous devez donc redoubler de vigilance.

 Prêtez attention aux remarques de vos proches, collègues mais aussi amis et famille. Bien souvent, les victimes de burn-out racontent après coup que leur entourage les trouvait changés. Ce fut le cas pour Thomas Knapp : ""Tu as changé", me dit ma femme plus d'une fois. (...) Un proche collègue de travail me fit aussi remarquer que je n'étais plus le même qu'avant." Au lieu de balayer ces remarques, écoutez-les, demandez des détails à vos proches.

 Effectuez un check-up régulier de votre situation : comment vous sentez-vous ? Quel est votre niveau de stress ? Présentez-vous des symptômes d'épuisement ? Vous pouvez faire ce bilan seul, avec des proches ou un professionnel. L'essentiel est de vous poser régulièrement ces questions, afin de détecter les premiers signes le plus tôt possible.

 Essayez de mettre en place des stratégies pour ne pas vous laisser déborder par le travail : savoir dire non lorsqu'on vous en demande trop, accepter de faire son travail correctement mais pas toujours à la perfection, maintenir des activités hors du travail, activité sportive notamment... Evidemment, tout cela ne se fera pas du jour au lendemain. Mais le simple fait d'être conscient des stratégies à mettre en place peut vous aider à voir arriver le coup de fatigue et, ainsi, à l'éviter à temps. 

Sommaire