La dépression liée au taux de vitamine B6 ?

C'est ce que suggère une synthèse d'études scientifiques et cliniques réalisée par des chercheurs britanniques. Egalement appelé acide folique, la vitamine B6 est connue pour ses bénéfices sur la mémoire ou pour prévenir l'infarctus. Simon Gilbody et son équipe ont compilé 11 études portant sur les relations entre acide folique et dépression impliquant 15 315 personnes pour arriver à ces résultats. Publiée dans le Journal of Epidemiology and Community Health, il ressort de cette méta-analyse que les personnes dont le taux d'acide folique est faible dans l'organisme voient le risque de souffrir de dépression augmenté de 55%. Inversement, les personnes dépressives présentent un taux d'acide folique plus faible que la moyenne.
Dans un cas comme dans l'autre, ces résultats restent indépendants des autres facteurs susceptibles d'influer sur l'apparition de la dépression ou sur le taux de vitamine B6.
La vitamine B6 se retrouve facilement dans notre alimentation, notamment dans la menthe, le romarin, le foie de veau ou le foie gras.