Cigarette électronique : une aide sérieuse au sevrage selon les médecins

Alors que la Commission européenne doit se prononcer demain sur son classement comme médicament, 10 médecins lancent un appel pour une reconnaissance médicale de la cigarette électronique.

Cigarette électronique : une aide sérieuse au sevrage selon les médecins
© Chantal S - Fotolia.com

"Il s'agit du problème de santé publique le plus grave dans le monde". Pour les 10 médecins signataires de cet appel (spécialistes de l'Institut Curie, de l'hôpital Henri Mondor ou encore des hôpitaux de Marseille et d'Alsace), et confrontés à des patients gravement victimes de leur tabagisme, toutes les solutions sont bonnes pour les aider à se sevrer. Et la cigarette électronique en est une. "Elle aide manifestement de nombreux fumeurs à tourner la page du tabac", écrivent-ils. Et d'argumenter que contrairement aux idées reçues, elle comporte davantage de bénéfices que de risques.

- D'abord, ils rappellent que c'est la combustion du tabac qui est dangereuse pour la santé des fumeurs, pas la nicotine. Preuve en est la non-dangerosité des substituts nicotiniques. 
- Deuxième argument, les trois grands poisons produits par la combustion du tabac, à savoir le monoxyde de carbone (responsable des infarctus et AVC), les goudrons (cancérigènes) et les particules fines (qui provoquent des BPCO) sont absentes des vapeurs des cigarettes électroniques. 
- Ensuite, même s'il peut persister des doutes quant à leur parfaite innocuité à long terme, "ils doivent être confrontés à la certitude absolue de la dangerosité du tabac".
- Pour finir, l'utilisation de la e-cigarette n'empêche pas les fumeurs désireux d'arrêter de fumer d'utiliser des substituts nicotiniques en parallèle.
"La e-cigarette est moins addictive que la cigarette conventionnelle et participe ainsi à un sevrage rapide ou progressif du tabac", concluent les médecins. Ces derniers qui font référence au rapport d'experts de l'Office français du tabagisme, remis en mai dernier à la Ministre de la santé, recommandent que les recherches se poursuivent afin d'améliorer les e-cigarettes et les e-liquides, de manière à "contenter un nombre toujours plus important de fumeurs et de les aider efficacement au sevrage du tabac".

Lire aussi