Cigarette électronique : à éviter selon l'Afssaps

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) tient à préciser que les cigarettes électroniques, généralement vendues en pharmacie, n'ont pas d'autorisation de mise sur le marché. Elles ne sont pas considérées comme des médicaments.

Cigarette électronique : à éviter selon l'Afssaps
© Robert Neumann - Fotolia

Ces cigarettes ont des concentrations en nicotine assez élevées qui font que leur utilisation n'est pas sans risques. Il n'existe aujourd'hui aucune preuve scientifique qui validerait l'efficacité de ces produits mais aucune preuve non plus qu'ils sont inoffensifs.

N'étant pas considérée comme un médicament, la cigarette électronique n'a pas été soumise aux tests de sécurité spécifiques. L'Afssaps recommande donc la plus grande prudence aux utilisateurs et notamment aux femmes allaitantes en raison du passage potentiel de la nicotine dans le lait maternel.

En plus, certaines cigarettes électroniques ne contiennent pas de nicotine, mais toutes contiennent des substances chimiques dont les effets sur l'homme n'ont pas été testés.

L'Afssaps préconise plutôt un sevrage avec des substituts nicotiniques qui ont prouvé à la fois leur efficacité et leur sécurité.

Pour en savoir plus sur l'arrêt du tabac, consultez notre dossier Arrêter de fumer.

 

Source : Afssaps