Boire trop d'alcool accélère le déclin cognitif

Selon une étude publiée mercredi, une forte consommation d'alcool en milieu de vie est associée à un déclin accéléré de la mémoire au cours de la vieillesse.

Boire trop d'alcool accélère le déclin cognitif
© Fotolia.com

La mémoire d'un gros buveur de 55 ans comparable à celle d'une personne de 61 ans. C'est ce que viennent de montrer des chercheurs français et anglais à la suite d'une étude épidémiologique menée sur une période de 10 ans et auprès de 5054 hommes et 2099 femmes. Contrairement aux précédentes études sur les liens entre alcool et mémoire, celle-ci s'est intéressée à une population relativement jeune. Dans le détail, le risque de déclin cognitif concerne des hommes buvant plus de 3,5 verres d'alcool par jour. Il n'a pas été possible d'étudier de fortes consommations d'alcool chez les femmes qui buvaient des quantités comparables aux hommes car trop peu d'entre elles consommaient de telles quantités. Toutefois, un déclin plus rapide des fonctions exécutives est suggéré chez les femmes qui buvaient plus de 2 verres d'alcool. 
Une étude menée sur 10 ans. Les participants ont été interrogés à 3 reprises sur une période de 10 ans sur leur consommation d'alcool (vin, bière, spiritueux). Les chercheurs ont étudié leurs capacités de mémorisation, d'attention et de raisonnement. Le test de mémoire consistait par exemple à se rappeler en une minute du plus de mots possibles parmi la liste des 20 mots qui étaient énoncés juste auparavant.
Les facteurs cardiovasculaires impliqués. Pour expliquer le lien entre forte consommation d'alcool et déclin cognitif, les chercheurs ont plusieurs hypothèses. La principale concerne les mécanismes cérébraux et cardiovasculaires. En effet, "une forte consommation d'alcool est un facteur de risque reconnu de maladies vasculaires et il existe de nombreux arguments en faveur d'une contribution de différents facteurs vasculaires au déclin cognitif", expliquent-ils. 

Source : étude Inserm / University College London, Journal Neurology, 15 janvier.


Lire aussi