Benoît Dangu : "L'hypnothérapie permet de trouver ses propres solutions" Pas besoin de magie ni de don particulier...

choisissez avant tout un hypnothérapeute qui vous inspire confiance.
Choisissez avant tout un hypnothérapeute qui vous inspire confiance. © Ambrophoto - Fotolia.com

Mais comment cela fonctionne-t-il ? Cela semble un peu abstrait pour les non-initiés...

Il n'y a aucune magie dans les méthodes des hypnothérapeutes, aucun don particulier à part celui de savoir écouter et mettre en confiance. Une première séance permet de comprendre l'attente de la personne qui vient nous voir. Ensuite, à nous de déterminer la meilleure stratégie pour l'aider à se sortir de son problème sachant que le but est de toute façon de s'adresser directement à son inconscient. C'est ce qu'il faut bien comprendre : nous n'inventons rien, la solution est en chacun de nous, mais nous avons parfois du mal à la voir. L'hypnothérapie, en induisant un état de "transe" au sens propre du terme, permet de voir cette solution qui ne nous était jusqu'alors pas accessible.

De transe... Ca fait un peu peur, non ?

Le terme peut faire peur mais c'est parce qu'on en a une idée erronée ! La transe n'a rien de spectaculaire et nous sommes tous en transe plusieurs fois par jour ! Vous savez, c'est ce moment où vous "déconnectez" un peu de la réalité, par exemple quand vous rêvassez pendant un trajet en voiture ou en transport en commun ? Tout d'un coup vous réalisez que vous êtes arrivé à destination et vous n'avez pas vu le trajet passer, vous seriez incapable de le raconter. C'est un état de transe.

L'hypnothérapeute va provoquer ce type d'état pour pouvoir s'adresser directement à votre inconscient, faute de quoi l'état conscient fait barrière.

Comment être sûr que le thérapeute auquel on s'adresse est fiable ?

Le bouche-à-oreille ou tout simplement l'essai, car c'est avant tout une question de personnes. Il faut qu'une relation de confiance s'installe pour que cela puisse marcher.
Evidemment, avant un premier rendez-vous, il faut poser des questions sur la formation suivie, l'école, etc. Et ne pas oublier de demander le coût d'une séance. Difficile de donner une fourchette de prix, cela varie énormément d'une région à l'autre et d'un praticien à l'autre. Disons que 50 euros la séance, en région parisienne, semble une somme raisonnable.

Sommaire