Hypnose, pour les plus réceptifs

le patient, préalablement formé à l'auto-hypnose renouvelle les séances tout
Le patient, préalablement formé à l'auto-hypnose renouvelle les séances tout seul. © iStockphoto - Thinckstock

Hypnothérapie

 

 L'hypnose peut faire peur, fasciner ou dérouter. Une chose est sûre, c'est que pour se lancer dans ce mode de traitement, il faut en avoir envie à la base.

Le principe est simple : après avoir mis son patient dans un état intermédiaire entre la veille et le sommeil, le thérapeute lui suggère simplement d'arrêter le tabac. Ensuite, le patient, préalablement formé à l'auto-hypnose renouvelle les séances tout seul. Malgré une ribambelle d'études scientifiques destinées à tester l'efficacité de ces séances, rien n'a pu être prouvé.

 En revanche, les bénéfices des méthodes de relaxation et de la sophrologie peuvent être d'une aide précieuse pour gérer la tension nerveuse ou les troubles du sommeil qui accompagnent parfois le début du sevrage tabagique.