Comportements addictifs au travail : un site internet pour les prévenir

Pour lutter contre les conduites addictives (consommation de drogues, alcool, tabac, anti-dépresseurs) dans le milieu professionnel, le Fonds Actions Addictions lance un site de prévention.

Comportements addictifs au travail : un site internet pour les prévenir
©  dolgachov /123RF

Stress à répétition, burn-out, fatigue psychique... Quand le travail épuise les salariés, les conséquences se paient cash sur leur santé. Et pour répondre aux exigences toujours plus croissantes des entreprises, certains professionnels passent par la case addiction : tabac, alcool, médicaments anti-dépresseurs, drogues. C'est pourquoi le Fonds Actions Addictions lance une plateforme internet dédiée aux comportements addictifs dans le monde du travail. Objectifs ? Informer les employés et les employeurs sur les pratiques à risque et prévenir les situations dangereuses.

Huit dirigeants sur 10 sont préoccupés par les addictions

Le monde professionnel est constitué d'adultes et de jeunes adultes qui recourent régulièrement à des substances psychotropes légales et illégales entraînant des dépendances physiques dangereuses pour la santé. Cannabis, drogues dures, tabac, alcool, anti-dépresseurs... Selon une étude menée par la Mission Interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (Mild&Ca), 91 % des dirigeants d'entreprises interrogés déclarent que les salariés de leurs structures consomment au moins un produit psychoactif et huit sur dix se disent préoccupés par les questions de toxicomanie au travail. Le Mild&Ca chiffre également le nombre de personnes touchées en 2016 à 20 millions d'actifs en poste ou au chômage (sur 29 millions, selon l'Insee). Un phénomène de société grave, qui reste pourtant tabou dans le milieu professionnel...

L'alcool au travail : un phénomène de socialisation (encore) trop banalisé...

Inscrite dans un cadre social convivial, la consommation d'alcool est bien trop souvent banalisée dans le monde des entreprises. Pots de départ, déjeuners de travail, after works... Les occasions ne manquent pas pour boire un verre... ou plus ! Selon les chiffre du Mild&Ca, 18,6% des actifs occupés ont eu un épisode d'alcoolisation ponctuelle importante dans le mois contre 17% en population générale. Conséquence : entre 10 et 20 % des accidents du travail seraient liés à l'alcool selon une étude de l'Inserm menée en 2003. La plateforme dédiée à la prévention des conduites à risque répond ainsi aux préoccupations des employeurs mais aussi des salariés et propose des pistes de solutions pour aider et orienter les personnes concernées.

A lire aussi :