Les cigarettes mentholées plus dangereuses pour la santé

En paralysant les récepteurs à la nicotine, le menthol contenu dans certaines cigarettes induirait une absorption plus profonde de la fumée. Explications.

Les cigarettes mentholées plus dangereuses pour la santé
© Artem Furman

Le goût des cigarettes mentholées serait-il un piège pour le fumeur ? C’est ce que met en évidence une étude menée par le professeur en pharmacologie et physiologie Gerard Ahern et son équipe (Université de Georgetown), publiée dans la revue scientifique Molecular Pharmacology le 11 mai 2015.

Le menthol paralyse les récepteurs à la nicotine. Quand un fumeur inhale la fumée, celle-ci pénètre dans les voies respiratoires jusqu’aux poumons. Elle stimule alors des récepteurs dits nicotiniques (qui reconnaissent la nicotine) et provoque une irritation. Or, comme le montrent les travaux de ces chercheurs, le menthol contenu dans certaines cigarettes paralyse ces récepteurs. Conséquence : les fumeurs de cigarettes mentholées, ne ressentant pas d’irritation, absorberaient davantage la fumée. Cette inspiration plus profonde de la fumée pourrait ainsi être associée à plus de cancers. Les jeunes seraient particulièrement vulnérables à ce risque puisqu’ils constituent les principaux consommateurs de cigarettes aromatisées. En effet, les additifs masquent le goût et l’apprêté du tabac, les rendant plus agréables pour un fumeur "débutant".

Des méfaits durables. Par ailleurs, le menthol semble "ralentir ou empêcher la récupération de la sensibilité après une première atteinte, indiquant qu’il induit probablement un état d’insensibilité des récepteurs", soulignent aussi les auteurs de cette étude. La consommation ponctuelle de cigarettes mentholées pourrait donc agir à long terme. Le fumeur conserverait une absorption plus profonde de la fumée, même avec des cigarettes ne contenant pas cet additif.

Une influence probable du menthol sur l’addiction. Les récepteurs à la nicotine sont aussi présents dans le cerveau et jouent un rôle dans l’addiction à la nicotine et dans la sensation de manque. En paralysant ces récepteurs, le menthol pourrait jouer sur la dépendance des fumeurs. Mais cette potentielle action n’est à l’heure actuelle pas encore démontrée.

Les cigarettes mentholées interdites en France avant 2020. Cette étude vient confirmer les résultats de nombreuses autres recherches qui pointaient du doigt la dangerosité de cet additif. C’est pourquoi le Parlement européen a voté en février 2014 la proscription des cigarettes au menthol avant 2022 dans les pays membres de l’Union Européenne. En France, la loi Santé projette ainsi d’interdire la vente de cigarettes contenant des arômes perceptibles d’ici 2020.

Lire aussi