Plan anti-tabac : 3 questions au Pr Dautzenberg

La France va adopter les paquets de cigarettes neutres et interdire la cigarette électronique au travail et dans certains lieux publics. Le point avec le Pr Dautzenberg.

Plan anti-tabac : 3 questions au Pr Dautzenberg
© woyzzeck - Fotolia.com

Au programme du Plan anti-tabac présenté par Marisol Touraine ce jeudi, des mesures chocs articulées autour de trois axes : protéger les jeunes, aider les fumeurs à arrêter de fumer et agir sur l'économie du tabac. Rappelant qu'un fumeur sur deux meurt du tabac et que la cigarette tue 20 fois plus que les accidents de la route, le gouvernement a surtout décidé d'adopter les paquets de cigarettes neutres et sans logo. Précisions du Pr Dautzenberg, pneumologue à la Pitié-Salpêtrière et président de l'Office Français de prévention du Tabagisme (OFT).

Est-ce que l'arrivée des paquets neutres est une mesure utile ?
Instaurer des paquets de cigarettes neutres sans marque identifiée est une mesure symbolique mais néanmoins une très bonne nouvelle pour les jeunes qui sont accro aux marques. Et c'est une excellente réponse aux cigarettiers dont l'objectif est véritablement d'accrocher les adolescents pour les rendre addict. Cette mesure a été mise en place en Australie, dans un pays où on ne vend pas de cigarettes aux adolescents. En France, où les jeunes achètent très tôt des cigarettes, les effets devraient être spectaculaires.

En revanche, le plan ne prévoit pas d'augmentation du prix du paquet de cigarettes. Vous ne le regrettez pas ?
Non, cela aurait été trop impopulaire. Mieux valait cibler des mesures visant à interdire le tabac chez les jeunes, dont on sait que les Français sont pour. En particulier les fumeurs qui regrettent souvent d'avoir commencé jeune. En ce qui concerne les augmentations, il est préférable d'attendre. Je préfère une augmentation massive de 10 % en une seule fois, plutôt qu'une série de petites augmentations.

La ministre souhaite par ailleurs limiter la publicité sur la cigarette électronique et interdire le vapotage dans certains lieux publics. N'est-ce pas trop contraignant pour les vapoteurs ?
Marisol Touraine a rappelé que la cigarette électronique est un des moyens pour arrêter de fumer, tout en donnant un cadre réglementaire, ce qui est très bien. Les vapoteurs pourront toujours vapoter, ça ne change rien. Toutefois, il y a encore des imprécisions dans les mesures annoncées. Est-ce que deux salariés d'un restaurant pourront toujours vapoter ? Quels sont les critères pour considérer un lieu comme un espace collectif de travail ?... Cette notion est encore un peu floue. 

Lire aussi

 

Sondage

Bientôt des paquets de cigarettes sans logo. Bonne nouvelle ou pas ?

Tous les sondages